Sports

  • NBA: le All-Star Game MVP award rebaptisé en l’honneur… NBA: le All-Star Game MVP award rebaptisé en l'honneur...

    Le All-Star Game MVP award, un trophée qui récompense chaque année le meilleur basketteur du NBA All-Star Game, sera désormais appelé Kobe Bryant Award en l’honneur de l’ancien joueur des Los Angeles Lakers tué dans un accident d’hélicoptère en janvier, a annoncé samedi le président de la NBA, Adam Silver.

    “Kobe Bryant est synonyme du All-Star de la NBA et incarne l’esprit de cette célébration mondiale de notre sport”, a déclaré M. Silver. “Il a toujours saisi l’occasion de se mesurer aux meilleurs parmi les meilleurs et de jouer au plus haut niveau pour des millions de fans à travers le monde”, a-t-il ajouté.

    Toute la NBA s’est donnée rendez-vous à Chicago ce weekend pour un All-Star Game spécialement consacré à Kobe Bryant, décédé avec sa fille Gianna et sept autres personnes dans un accident d’hélicoptère en Californie le 26 janvier.

    Dimanche, les 24 joueurs sélectionnés parmi les quelque 500 que compte la ligue professionnelle nord-américaine de basket seront là pour “Kobe”, lui qui a disputé ce All-Star Game 18 fois, le deuxième total derrière Kareem Abdul-Jabbar.

    Tous les joueurs de l’équipe dont le capitaine est LeBron James porteront le même numéro, le 2, celui de Gianna Bryant, qui pratiquait le même sport que son père.

    L’équipe adverse, celle du meilleur joueur de la saison dernière, Giannis Antetokounmpo, arborera pour seul numéro le 24, celui de Kobe Bryant durant les dix dernières saisons de sa carrière (il portait initialement le 8).

    Les dix joueurs titulaires ont été choisis après un panachage des votes des fans (50%), des joueurs (25%) et des journalistes (25%). Les quatorze remplaçants ont été désignés par les entraîneurs des 30 équipes de la NBA.

    Le tromphée All-Star Game MVP award est remis après un vote à un ou plusieurs joueurs de ce tournoi. Kobe Bryant l’a emporté à quatre reprises au cours de sa carrière.

    Loop Haiti

    Continue reading → Le All-Star Game MVP award, un trophée qui récompense chaque année le meilleur basketteur du NBA All-Star Game, sera désormais appelé Kobe Bryant Award en l’honneur de l’ancien joueur des Los Angeles Lakers tué dans un accident d’hélicoptère en janvier, a annoncé samedi le président de la NBA, Adam Silver. “Kobe Bryant est synonyme du All-Star ...
  • Le basketteur Kobe Bryant est mort dans un accident … Le basketteur Kobe Bryant est mort dans un accident ...

    Le basketteur Kobe Bryant (41 ans) est décédé ce dimanche dans un accident d’hélicoptère en Californie, selon une information donnée par plusieurs médias américains.

    Cinq fois vainqueur de la NBA avec les Los Angeles Lakers, le basketteur américain Kobe Bryant est mort ce dimanche dans un accident d’hélicoptère en Californie, à Calabasas, à côté de Los Angeles. L’information avait été donnée par TMZ, avant d’être confirmée par plusieurs médias américains.

    Âgé de 41 ans, Bryant a également été médaillé d’or en 2008 et 2012 avec les États-Unis. Il avait disputé son dernier match en avril 2016, toujours sous les couleurs des Lakers.

    Le crash de son hélicoptère a été confirmé par le Los Angeles Times, sans faire mention de l’identité des victimes. Sur Twitter, le shérif du comté de Los Angeles a indiqué que cinq personnes étaient mortes dans un accident d’hélicoptère à Calabasas et qu’il n’y avait aucun survivant.

    Plus d’informations à venir…


    L’ÉQUIPE

    Continue reading → Le basketteur Kobe Bryant (41 ans) est décédé ce dimanche dans un accident d’hélicoptère en Californie, selon une information donnée par plusieurs médias américains. Cinq fois vainqueur de la NBA avec les Los Angeles Lakers, le basketteur américain Kobe Bryant est mort ce dimanche dans un accident d’hélicoptère en Californie, à Calabasas, à côté de ...
  • La Grenadière Isnada Lebrun va s’engager au Stade Brestois La Grenadière Isnada Lebrun va s'engager au Stade Brestois

    En moins de trente jours, deux Grenadières partent pour l’Europe, de plus en plus intéressée par les talents des jeunes footballeuses haïtiennes.

    Les joueuses haïtiennes sont de plus en plus sollicitées par les clubs européens, plus particulièrement la France, qui ont fait d’Haïti leur principal marché en matière de recrutement. Après Sherley Jeudy et Roseline Eloissaint, c’est le tour d’Isnada Lebrun de faire sa valise pour la France.

    On commence par s’y habituer. C’est la quatrième Grenadière qui va s’enrôler dans un club européen et ceci en moins de 30 jours. Après les joueuses Sherly Jeudy et Roseline Eloissaint, parties en stage au FC Nantes et Nélourde Nicolas qui s’est engagée au RC Saint-Denis, l’ancienne joueuse de Tigresse Isnada Leburn, a décroché un contrat au sein de la formation Stade Brestois, club de D2 féminine en France.

    Isnada Lebrun devra quitter Haïti ce mardi 14 janvier 2020 pour rejoindre sa nouvelle famille, actuellement 5ème au classement du groupe A en deuxième division. La mission de la Grenadière sera d’aider son équipe à remonter la pente et la monter dans l’élite du football féminin.

    Rappelons que la jeune Grenadière évolue au poste de milieu offensif et que son apport technique et sa vision du jeu sont très attendus à la formation Stade Brestois qui joue pour l’ascension en D1 française.

    Loop Haiti

    Continue reading → En moins de trente jours, deux Grenadières partent pour l’Europe, de plus en plus intéressée par les talents des jeunes footballeuses haïtiennes. Les joueuses haïtiennes sont de plus en plus sollicitées par les clubs européens, plus particulièrement la France, qui ont fait d’Haïti leur principal marché en matière de recrutement. Après Sherley Jeudy et Roseline Eloissaint, c’est ...
  • Haïti, 3e pays follower du FC Barcelone sur Twitter Haïti, 3e pays follower du FC Barcelone sur Twitter

    Le FC Barcelone révèle que pour son compte Twitter en français comptant plus d’un millions de followers, les Haïtiens, en nombre, font partie du top 3.

    Le FC Barcelone de Lionel Messi a des fans sur toute la surface du globe. De l’Amérique à l’Asie en passant par l’Europe ou encore la Caraïbe, le club catalan compte des fans par millions. Pas étonnant pour une formation qui a dans ses rangs l’Argentin Lionel Messi, le Français Antoine Griezman et l’Uruguayen Luis Suarez.

    Mais de nos jours il ne suffit pas de d’avoir la popularité. Il faut pouvoir la montrer, la quantifier et l’interpréter avec à l’appui des données géographiques entre autres. Et ça, le Barça l’a bien compris!

    Ainsi, le club a rendu publique ce 19 novembre les résultats d’un sondage sur l’origine de ses followers pour son compte Twitter (français). A la troisième place du classement, se trouve Haïti. Pas étonnant là non plus, puisqu’ici les citoyens, passionnés du foot, sont généralement partagés entre le Brésil et l’Argentine; le Barcelone et le Real Madrid.

    👏🌏Le Top 9 des pays comptant le plus de followers sur notre compte Twitter en français @fcbarcelona_fra (nous sommes plus d’un million !) :
    1)🇫🇷
    2)🇲🇦
    3)🇭🇹
    4)🇬🇳
    5)🇨🇮
    6)🇪🇬
    7)🇸🇳
    8)🇧🇷
    9)🇩🇿

    Dans le top 9 publié sur ce compte Twitter du Barça suivi par plus d’un millions de personnes, Haïti est devancée par la France (#1) d’Antoine Griezman et le Maroc (#2) de Medhi Benatia. Notons à la 8e place, le Brésil d’où viennent plusieurs légendes – Ronaldo, Ronaldinho, Rivaldo, Romario – ayant porté le maillot Blaugrana.

    Il faut par ailleurs souligner que le club de la capitale espagnole, Real Madrid, principale rival du FC Barcelone, a de nombreux supporters haïtiens. Reste à savoir quelle place occuperait Haïti, si les madrilènes se décidaient à réaliser un sondage du même genre.

    Loop Haiti

    Continue reading → Le FC Barcelone révèle que pour son compte Twitter en français comptant plus d’un millions de followers, les Haïtiens, en nombre, font partie du top 3. Le FC Barcelone de Lionel Messi a des fans sur toute la surface du globe. De l’Amérique à l’Asie en passant par l’Europe ou encore la Caraïbe, le club catalan compte des fans par ...
  • Lionel Messi: «Je suis content d’écrire l’histoire» Lionel Messi: «Je suis content d'écrire l'histoire»

    Lionel Messi n’est pas du genre expansif. C’est tout en sobriété que l’Argentin est monté sur scène pour aller récupérer son sixième Ballon d’or, lundi, au Théâtre du Châtelet à Paris. Dans son discours, tout de même, une certaine idée du temps qui passe et qui le rapproche toujours un peu plus de la fin de sa carrière.

    « Je suis conscient de l’âge que j’ai et ces moments sont les plus appréciables car le moment de la retraite est de plus en plus proche et c’est difficile. J’ai plusieurs années devant moi, mais en ce moment le temps semble filer, tout va très vite. Je suis content de vivre cela », a déclaré le capitaine du Barça et de l’Argentine.

    On ne sait pas si Ronaldo, 34 ans, aura l’occasion d’égaliser dans ce duel qui dure maintenant depuis plus de dix ans. Peut-être l’année prochaine, si le Portugal réalise encore un grand championnat d’Europe. Mais pour l’instant, Messi est seul, tout là-haut. « Je suis content d’écrire l’histoire, a-t-il poursuivi. Quand j’arrêterai de jouer, j’aurai le temps de regarder en arrière, de voir tout ce que j’ai accompli. Mais pour le moment, tout va si vite que je n’ai pas le temps de m’arrêter et de profiter de cela. »

    Ses adversaires se sont montrés beaux joueurs, en tout cas. Le premier d’entre eux cette année, Virgil Van Dijk, s’est incliné devant le talent, même si lui aussi avait des arguments au vu de son année. « Malheureusement, il y a quelques joueurs comme qui sont hors normes. Six Ballons d’Or… Vous devez respecter la grandeur, a réagi le défenseur de Liverpool. Je suis très fier de ce que j’ai accompli l’année dernière avec Liverpool et les Pays-Bas. C’est beau de voir qu’un défenseur peut être si proche (de gagner). C’est bon pour les défenseurs du monde. »

    Continue reading → Lionel Messi n’est pas du genre expansif. C’est tout en sobriété que l’Argentin est monté sur scène pour aller récupérer son sixième Ballon d’or, lundi, au Théâtre du Châtelet à Paris. Dans son discours, tout de même, une certaine idée du temps qui passe et qui le rapproche toujours un peu plus de la fin de ...
  • Haïti vs Curaçao : Les préparatifs se poursuivent malgré… Haïti vs Curaçao : Les préparatifs se poursuivent malgré...

    La commission des événements spéciaux au sein de la Fédération haïtienne de football poursuit les préparatifs dans la perspective du match de la league des nations de la CONCACAF qui opposera ce mardi 10 septembre, au Stade national Sylvio Cator, la sélection haïtienne à celle de Curaçao.

    En dépit de la mort d’un membre de la délégation de Curaçao, à Port-au-Prince ce lundi matin, à la veille de cet affrontement, la commission continue les mises en place, a fait savoir le responsable de communication de la fédération haïtienne de football, Jeanty Tessieu, contacté par un reporteur de Vant Bèf Info (VBI), peu après le drame.

    Port-au-Prince, le 9 septembre 2019.- Le décès du numéro 2 des trois gardiens de but de l’équipe de Curaçao pourrait ne pas hypothéquer la tenue de la rencontre prevue, ce mardi 9 septembre 2019, au stade national Sylvio Cator entre l’équipe nationale haïtienne et celle de Curaçao. C’est du moins, ce qu’a laissé entendre le responsable de communication de la Fédération Haïtienne de Football (FHF).

    A en croire Jeanty Tessieu, les membres de la délégation de Curaçao seraient favorables à ce que le match se tienne. Fort de cela, la commission haïtienne des événements spéciaux, chargée de la préparation du match continue son travail poursuit Jeanty Tessieu, soulignant le choc psychologique que ce décès aura forcément sur les visiteurs, se désole le chroniqueur sportif haïtien.

    La nouvelle s’est répandue comme une trainée de poudre. Jarzinho Saul Emmanuel Pieter, 31 ans, un des trois gardiens de l’équipe de Curaçao qui doit affronter ce Mardi les Grenadiers au Stade Sylvio Cator à été retrouvé mort ce lundi matin dans sa Chambre à Marriot Hôtel où séjourne la délégation.

    L’information a été confirmée par le responsable de communication de la fédération haïtienne de football, Jeanty Tessieu. Joint au téléphone par un rédacteur de vant Bef info (VBI), monsieur Tessieu n’était toutefois pas en mesure de fournir des détails quant aux circonstances de ce décès. Et au moment de l’interview, il avait indiqué que des agents de la police scientifique se trouvaient déjà sur place aux fins de prélever les premiers éléments de l’enquête.

    Vant Bèf Info (VBI)

    Continue reading → La commission des événements spéciaux au sein de la Fédération haïtienne de football poursuit les préparatifs dans la perspective du match de la league des nations de la CONCACAF qui opposera ce mardi 10 septembre, au Stade national Sylvio Cator, la sélection haïtienne à celle de Curaçao. En dépit de la mort d’un membre de la ...
  • Donald Guerrier divorce d’avec le Qarabag Donald Guerrier divorce d'avec le Qarabag

    L’international haïtien, Wilde Donald Guerrier, n’est plus pensionnaire de FK Qarabag d’Azerbaïdjan. Les circonstances de la fin de l’aventure pour Guerrier dans le club champion de l’Azerbaïdjan ne sont pas claires. Les dirigeants du club ont annoncé avoir licencié le grenadier tandis que celui ci explique que son contrat était arrivé à terme.

    Pour le club Qarabag, qui a remporté les 6 dernières édition du championnat d’Azerbaïdjan, Guerrier a été licencié en raison de son absence aux rendez vous importants du début de saison. Les dirigeants reprochent un comportement non professionnel

    De son coté Guerrier, explique que des désaccords sur le plan financier sont à la base de la fin du contrat. Il révèle que les dirigeants du club ont refusé de faire un premier versement dans le cadre d’un accord verbal pour la prolongation du contrat.

    Mon contrat arrivait à terme. Avant de revenir à Haïti, le FK Qarabag et moi avions conclu un accord verbal, selon lequel je rempilerais au club à condition qu’il respecte cet accord. En principe, je devais, selon cet accord, retourner en Azerbaïdjan le 10 juillet » « Sans respecter l’accord verbal conclu, les dirigeants ont voulu que je revienne à l’entraînement. Je leur ai dit non, qu’ils devraient d’abord me payer comme on a planifié. Ainsi, à l’amiable, on a pris la décision d’annuler l’accord verbal », a expliqué Guerrier dans un post sur son compte Instagram. 

    Guerrier, rentré en Haiti n’était pas revenu en stage au Qarabag, qui prépare la ligue des champions.

    Adulé des fans des grenadiers, Guerrier a été reçu au Palais National par le chef de l’état, Jovenel Moïse, quelques jours après la fin de la Gold Cup. Au Cayes, il a été accueilli par une foule de plusieurs milliers de fans.

    Guerrier, ancien joueur de l’America des Cayes et du Violette AC, est considéré comme un modele par de nombreux jeunes.

    Le week end écoulé il s’est rendu a Cavaillon où il a fait don de 11 lampadaires à de jeunes ayant bouclé un cycle de formation professionnel.

    La semaine écoulée il a inauguré un club dans sa ville natale de Port a Piments. 

    LLM / radio Métropole Haïti

    Continue reading → L’international haïtien, Wilde Donald Guerrier, n’est plus pensionnaire de FK Qarabag d’Azerbaïdjan. Les circonstances de la fin de l’aventure pour Guerrier dans le club champion de l’Azerbaïdjan ne sont pas claires. Les dirigeants du club ont annoncé avoir licencié le grenadier tandis que celui ci explique que son contrat était arrivé à terme. Pour le club ...
  • Johny Placide: “Ça m’a permis de montrer que je … Johny Placide: “Ça m’a permis de montrer que je ...

    La sélection haïtienne de football a réalisé un parcours d’anthologie qui mérite bien un détour. Que ce soit la presse locale ou internationale, elles ont été stupéfaites des diverses prestations des Grenadiers. Le capitaine Johny Placide a fait le point sur les prouesses de sa nation dans la Gold Cup 2019 au micro de France TV SPORT.

    Avant que ne débute la Coupe d’Or, Marc Collat était sous le feu des critiques pour avoir retenu Johny Placide dans la liste définitive. Au final, le technicien français a eu gain de cause de ces gens-là grâce aux superbes performances du dernier rempart haïtien. Deux fois consécutifs à savoir contre le Canada et le Mexique, le dossard 1 des Grenadiers a signé l’arrêt du match et on retiendra surtout le grand effort qu’il avait déployé pour faire échec au Mexicain Andres Guardado.

    Revenant sur la participation du onze national à la Gold Cup, Placide se retrouve entre joie et frustration notamment avec ce pénalty inventé qui avait poussé Haïti vers la sortie : “Il y a un petit peu des deux, il y a la joie d’avoir fait ce parcours là. Et la frustration d’avoir perdu en demi-finale, surtout avec ce penalty malheureux et discutable. C’est ça qui est frustrant.”

    Le technicien français était fier de ses poulains mais déçu de la façon dont les choses se terminent selon Placide: “Il était très content de nous. C’est vrai qu’on a un peu marqué l’histoire du football haïtien. Haïti ne s’était jamais retrouvée en demi-finale. Il nous a félicité de notre travail et de notre compétition. Lui aussi était un peu frustré de la physionomie du match. Même si on a été dominé par cette équipe mexicaine, on a été solide défensivement. Tout le groupe se voyait aller terminer cette demie aux tirs au but et malheureusement ça s’est décidé autrement. Mais le bilan global était très positif,” a relaté le dernier rempart des bleu et rouge.

    L’objectif des Grenadiers était de prendre l’une des deux premières places de leur groupe. Puisque l’appétit en mangeant, à chaque étape sautée, ils voulaient aller encore plus loin : “On s’était fixé l’objectif de rejoindre cette phase finale, donc de terminer dans les deux premiers de la poule. Le reste, ce n’était que du bonus. Au fil de la compétition, vue nos prestations et le visage qu’on a montré pendant les matchs, plus on passait les tours, plus on espérait davantage. On n’avait pas fixé une place. On voulait prendre des points dès les premiers matchs. Les Bermudes, c’était leur première compétition donc on savait que ne pas prendre des points face à eux, ça allait être compliqué. Le Nicaragua, on les connait bien, mais il fallait confirmer. Avec deux victoires avant de jouer le Costa Rica, on savait que c’était un match bonus. On avait à cœur de faire un résultat parce qu’on rencontrait le Mexique dès les quarts en terminant deuxièmes. Donc on a tout donné et ça nous a réussi. Même si on a été mené 1-0, on a réussi à faire pencher la balance.”

    Questionné sur le match qui l’a marqué durant ce parcours exceptionnel, il s’est attardé sur le quart de finale face au Canada : “Le quart de finale contre le Canada. Perdre 2-0 à la mi-temps et revenir à 3-2, personne n’aurait mis une pièce sur nous. Ce match-là, c’était vraiment un moment inoubliable. Même nous, à la mi-temps, on se disait que ça allait être compliqué. C’était un moment magnifique. Il y a aussi le match à New-York (contre le Costa Rica, ndlr), avec une grosse communauté haïtienne. Un stade plein à 80% et quasiment avec des Haïtiens. C’était un moment énorme.”

    Haïti a claqué 9 buts en 4 matchs et pour Placide, il n’y a rien d’étonnant à cela : “C’est une de nos forces. On a des joueurs avec les qualités pour faire la différence. On a de la vitesse, notre force ce sont les attaques rapides et ça nous a réussi à la Gold Cup. Dans les autres compétitions, on a beaucoup marqué de la même façon et on s’est appuyé sur ça.”

    Depuis des années, c’est Johny Placide qui porte le brassard, mais pour la Gold Cup c’était quelque chose de spéciale : “Capitaine, en soi ce n’était pas tellement particulier. Je suis capitaine depuis pas mal d’années. Mais là c’est une aventure. Avant la compétition, on a eu beaucoup d’absents. Kevin Lafrance, qui venait de signer à l’APOEL FC, n’est pas venu parce que son équipe prépare la Ligue des champions. Kevin, c’était une pièce-maîtresse de notre effectif. On a eu un problème avec Ricardo Adé, un défenseur central qui joue au Chili, qui n’a pas eu de visa et ne pouvait pas entrer aux Etats-Unis. Il n’a pu jouer que contre les Bermudes parce que le match était au Costa Rica. Ensuite, on a eu la blessure de Mechack Jérôme, notre deuxième capitaine. Et avant, on a eu la blessure de Soni Mustivar. On a eu quatre titulaires potentiels absents donc avant la compétition, on avait un peu de doutes. Parce qu’on sait que le onze de départ c’est très important. On a fait avec ceux qui restaient et ça a très très bien marché. Même par rapport aux doutes qu’on avait, les gens savaient qu’on pouvait se qualifier. On reste une équipe assez forte. Le Canada et le Mexique s’attendaient à un match difficile et c’est ce qui est arrivé.”

    Entre ses débuts en sélection et le moment présent, Placide parle d’une grande amélioration : “Bien sûr. Je suis arrivé en sélection il y a huit, neuf ans, c’est le jour et la nuit. On n’avait pas de sponsor, au niveau de l’organisation c’était très compliqué. Aujourd’hui, on a les équipements comme toutes les grosses sélections, que ce soit médical, dans la composition du staff avec un préparateur physique, un entraîneur des gardiens, les coup de pieds arrêtés pour cette compétition. La fédération a fait de gros efforts. Si on a une équipe cohérente on peut faire de grandes choses. Il y a encore des choses à améliorer, mais par rapport à quelques années en arrière c’est un grand pas vers l’avant.”

    Depuis son départ d’Oldham, il est sans club et cette Gold Cup a été l’occasion pour lui de montrer ses capacités : “Cela n’a pas été gênant, au contraire. J’ai eu la chance de m’entraîner quasiment toute la saison avec mon club formateur du Havre, avec le programme d’un joueur professionnel. Et c’est une chance aussi cette Gold Cup, parce qu’elle arrive juste avant la reprise des clubs pros et ça m’a permis de montrer que je n’avais pas perdu mes capacités.”

    Haïti a quitté la Gold Cup au stade des demi-finales suite à un revers sur la plus courte des marges (0-1) face au Mexique.

    Douby Jean Source HAITI TEMPO

    Continue reading → La sélection haïtienne de football a réalisé un parcours d’anthologie qui mérite bien un détour. Que ce soit la presse locale ou internationale, elles ont été stupéfaites des diverses prestations des Grenadiers. Le capitaine Johny Placide a fait le point sur les prouesses de sa nation dans la Gold Cup 2019 au micro de France ...
  • Les Américaines championnes du monde ! Les Américaines championnes du monde !

    Championnes du monde en titre, les Américaines n’ont pas vraiment tremblé ce dimanche au Groupama Stadium de Lyon lors de la finale de la Coupe du monde féminine. Les joueuses de Jill Ellis ont dominé les Pays-Bas (2-0), elles conservent logiquement leur couronne. Il s’agit du 4e sacre de Team USA, un record.

    Dès le tirage au sort de cette Coupe du monde féminine, les observateurs regrettaient la confrontation précoce entre la France et les Etats-Unis en quarts si les deux nations respectaient leur plan de route à la lettre. Et personne ne se trompait, car en effet, les Américaines ont survolé ce tournoi tel un rouleau-compresseur écrasant ses victimes les unes après les autres. Bien qu’elles ont souffert contre les Bleues en quarts (2-1) puis contre l’Angleterre en demies (2-1), les championnes du monde en titre ont déroulé face aux championnes d’Europe ce dimanche en finale au Groupama Stadium de Lyon. La seule grande réussite des Oranje a été de conserver le score à 0-0 jusqu’à la mi-temps.

    En première période, cette finale a mis du temps avant de se lancer véritablement. Mais une fois la phase de rodage terminée, Team USA a appuyé sur l’accélérateur. Les joueuses de Jill Ellis sont toutefois tombées sur une Sari van Veenendaal en état de grâce devant sa cage. La capitaine batave a sorti pas moins de quatre occasions franches des Américaines, dont deux tentatives coup sur coup de la star, Alex Morgan (38e, 40e). Co-meilleure buteuse de la compétition avec six réalisations, l’ancienne joueuse de l’Olympique Lyonnais n’a pas réussi à battre le dernier rempart des Pays-Bas.

    Rapinoe au sommet de son art !

    Les Néerlandaises commettent beaucoup d’erreurs techniques et subissent trop. La réaction aperçue en fin de première période n’a été qu’un trompe-l’oeil. La décision est venue d’un penalty litigieux mais somme toute logique, accordée par l’arbitre française Stéphanie Frappart, avec l’aide de la VAR. La capitaine Megan Rapinoe a transformé la sentence d’un contre-pied (1-0, 61e). Le but du break est arrivé peu de temps plus tard avec Rose Lavelle qui a trompé la vigilance de Sari van Veenendaal d’un tir du gauche aussi puissant que précis (2-0, 69e). Par la suite, la domination états-unienne n’a cessé de s’accentuer et il a fallu des exploits de la capitaine batave pour éviter une note bien plus salée aux championnes d’Europe (71e, 72e, 76e, 82e).

    Les Etats-Unis conservent donc leur couronne mondiale. C’est leur quatrième titre, soit le plus grand palmarès du football féminin devant l’Allemagne et ses deux Coupes du monde. C’est à l’image de la domination actuelle des joueuses de Jill Ellis, qui n’ont perdu qu’un seul de leurs 45 derniers matches. Époustouflant ! Cette hégémonie s’illustre au niveau des distinctions personnelles. La capitaine Megan Rapinoe et la star Alex Morgan sont en tête du classement des buteuses avec six réalisations (en compagnie de l’Anglaise Ellen White). La première buteuse de cette finale a également raflé le titre de meilleure joueuse de la compétition. Sa partenaire, Rose Lavelle, arrive quant à elle en troisième position de ce classement.

    Par Faraj Benlahoucine

    Sports.fr
    Continue reading → Championnes du monde en titre, les Américaines n’ont pas vraiment tremblé ce dimanche au Groupama Stadium de Lyon lors de la finale de la Coupe du monde féminine. Les joueuses de Jill Ellis ont dominé les Pays-Bas (2-0), elles conservent logiquement leur couronne. Il s’agit du 4e sacre de Team USA, un record. Dès le tirage ...
  • Duckens Nazon passe ses vacances en Haïti Duckens Nazon passe ses vacances en Haïti

    L’attaquant international haïtien Duckens Nazon est arrivé ce dimanche 7 juillet 2019 à Port-au-Prince pour passer des vacances avant de rejoindre son club afin de préparer la prochaine saison. Le grenadier a été accueilli en héros à l’Aéroport International Toussaint Louverture par des dizaines de supporters et des employés de l’aéroport.

    Autorisé par son club écossais à séjourner quelques jours dans son pays après sa participation à la Gold Cup avec  la sélection haïtienne de football, Duckens Nazon est arrivé ce dimanche 7 juillet dans la capitale haïtienne. Le buteur des Grenadiers est arrivé aux environs de midi 30 à bord d’un vol d’Air Caraïbes.

    Auteur de deux buts et deux passes décisives dans la phase finale de la quinzième édition de la Coupe d’Or, l’enfant chéri du football haïtien a reçu un accueil chaleureux ce dimanche à son arrivée à l’aéroport international Toussaint Louverture de Port-au-Prince.

    Duckens Nazon ne restera que quatre jours dans le pays avant de rejoindre son club écossais pour préparer la nouvelle saison.

    Il faut dire que les joueurs du onze national ont gagné un peu plus la sympathie du public après leur participation à la Gold Cup, compétition dans laquelle ils ont disputé, pour la premiere fois, les 1/2 finales.

    Vendredi, le milieu le milieu de terrain du Violette Athletic Club, Steeven Saba et le défenseur central et capitaine de l’Association Sportive Capoise (ASC), Djimy Bend Alexis ont eu droit au même accueil à leur arrivée à l’aéroport international Toussaint Louverture.

    Vant Bef Info (VBI)

    Continue reading → L’attaquant international haïtien Duckens Nazon est arrivé ce dimanche 7 juillet 2019 à Port-au-Prince pour passer des vacances avant de rejoindre son club afin de préparer la prochaine saison. Le grenadier a été accueilli en héros à l’Aéroport International Toussaint Louverture par des dizaines de supporters et des employés de l’aéroport. Autorisé par son club écossais ...

Leave a Comment